Tout connaître du Cookeo, un autocuiseur intelligent pour une cuisine simple et gourmande

moulinex cookeo

Les ustensiles de cuisine ont bien évolué ces dernières années. La technologie a conquis la traditionnelle cocotte-minute afin de fournir une aide non négligeable en cuisine. Les autocuiseurs deviennent plus intelligents, à l’exemple de la gamme Cookeo + de Moulinex, pour cuisiner facilement et rapidement des recettes quasi illimitées. Le premier Cookeo est apparu en 2014. La gamme a évolué avec des autocuiseurs électroniques alliant innovation et technicité, et donc plus intelligents, qui fournissent des aides précieuses à la cuisine.

Des plats préparés en réponse à ses attentes

Moulinex prend le virage technologique, devenu inévitable face à la concurrence sur le marché des autocuiseurs intelligents et toujours plus intuitifs pour réaliser vos plats hyper facilement. Moulinex marque un grand coup avec sa gamme Cookeo. L’autocuiseur Cookeo de Moulinex se veut plus pratique, facile à utiliser et surtout évolutif entre trois produits principaux en plus de l’autocuiseur classique, USB, Connecté et Cookeo Grameez.

Cookeo aide dans la préparation de ses différents plats préférés en guidant pas-à-pas sur les ingrédients, les proportions et le mode de cuisson pour une recette toujours réussie. L’autocuiseur Cookeo de Moulinex se présente comme un autocuiseur électrique classique, mais avec un système de programmation « intelligent » pour programmer la cuisson. Plus besoin de surveiller la cuisson donc, Cookeo est entièrement autonome pour réaliser les 150 recettes programmées, dont 60 plats et 90 ingrédients. L’autocuiseur Cookeo permet de réaliser plus de 2500 recettes sur l’application, en cas de pannes d’inspiration. Cookeo dispose d’une interface intuitive offrant 6 à 7 modes de cuisson : cuisson sous pression, cuisson vapeur, dorage, cuisson douce, mijoter, réchauffer, maintien au chaud.

Les différents modèles de la gamme Cookeo

  • Moulinex Cookeo

Le modèle basique de Cookeo est un autocuiseur permettant de cuisine rapidement et parfaitement des centaines de recettes programmées pour réussir ses plats au quotidien. C’est un modèle bien adapté aux personnes qui ne souhaitent pas s’embarrasser de technologie pour cuisiner plus facilement.

  • Moulinex Cookeo USB

L’autocuiseur Cookeo USB innove avec la possibilité d’utiliser une clé USB et ses thématiques pour découvrir de nouvelles idées recettes. C’est le modèle parfait pour réaliser des jolis plats sans devoir maîtriser la connectivité avec les appareils mobiles.

  • Moulinex Cookeo Connect

A l’heure du tout connecté, l’utilisation du Cookeo Connect est un must ! Moulinex se lance dans la domotique connectée pour faciliter le quotidien des personnes ultra connectées. On peut piloter son autocuiseur depuis son appareil mobile grâce à l’application “Mon Cookeo” pour réaliser différentes recettes originales et savoureuses en un temps record.

  • Moulinex Cookeo Grameez

Le modèle Cookeo Grameez de la dernière version du Cookeo Connect auquel s’ajoute une balance connectée au Cookeo. La balance de cuisine se synchronise avec l’application Mon cookeo pour suivre en direct le poids des ingrédients de la recette. Il suffit de sortir la balance, choisir la recette et l’application donne la bonne proportion. Avec la balance connectée, l’application est aussi en mesure de suggérer des recettes en fonction des aliments dans son frigo et de leurs poids. Les fonctionnalités du Cookeo Connect s’assurent de réaliser un plat toujours savoureux.

Les points communs des autocuiseurs Cookeo

Les autocuiseurs Cookeo sont faciles à utiliser grâce à un guidage très intuitif de l’interface de l’écran digital. L’autocuiseur Cookeo dispose d’une puissance de 1600w, ce qui permet de mettre l’appareil en chauffe plus rapidement. La capacité de la cuve permet à l’appareil de faire à manger pour 1 à 6 personnes. Tout le monde peut s’approprier très facilement l’appareil pour éviter de rater un plat. La fonction connectée apporte un plus pour les personnes déjà habituées au tout connecté dans la maison. Elle s’adresse aussi aux personnes qui souhaitent découvrir les ustensiles de cuisine connectés afin de cuisiner les différents aliments dans leur frigo au bon moment.…

Une journée naze: sans cuisine de ravioli

cuisine-maison-ravioli

Je suis au milieu d’un super rêve, pour une fois que ça m’arrive, quand mon téléphone sonne, j’émerge difficilement des brumes de mon merveilleux sommeil. Je réponds et c’est ma mère qui me presse de lui donner le numéro de téléphone d’une ancienne amie couturière que j’avais complètement oubliée. Je ne sais plus ce que j’ai marmonné à ma mère, je raccroche en essayant de me rendormir et de retrouver mon délicieux rêve, peine perdue, c’est déjà l’heure pour que j’aille me préparer pour aller bosser. Je rampe jusqu’à la salle-de-bain, je mets le dentifrice sur ma brosse à dent et je frotte, la bouche pleine de dentifrice j’ouvre le robinet et rien pas une goutte d’eau, mince j’avais oublié le petit mot laissé par le concierge, l’eau serait coupée aujourd’hui pour travaux.

Cuisiner ou simplement manger

Vraiment ce n’est pas mon jour, je me précipite dans la cuisine, heureusement j’avais gardé le bébé de la voisine et elle avait oublié sa bouteille d’eau minérale, il en restait la moitié! Je l’attrape je retourne dans la salle-de-bain, je me rince la bouche, je mouille un gant et j’essaie de faire ma toilette avec un quart de bouteille d’eau, pas grave le déodorant devra assurer comme dans les pubs. Je m’habille et me maquille en vitesse, je verse une cuillerée à soupe de café soluble dans une tasse et j’ouvre le robinet pour la remplir d’eau; zut ! j’avais oublié, l’eau avait été coupée et la bouteille était vide, je n’allais quand même pas mettre à bouillir l’eau des fleurs que j’avais reçues de mon copain pour mon anniversaire? Non ce n’était pas une bonne idée et ce n’était pas non plus une bonne idée de mâcher la poudre de café, pas grave j’allais en boire un sur la route, le problème c’est que je suis d’une humeur massacrante sans ma tasse de café du matin. Au pire, je vais devoir m’en passer, c’est peut-être mieux vu que c’est apparemment ce qu’il y a de meilleur pour la santé.

Ce soir c’est ravioli à la maison !

J’enfile mes chaussures, je récupère mon sac, mes clés et je cours vers la porte, je sors et je la referme à clé, je me retourne et je tombe sur le concierge qui me salue et commence à me parler de ses rhumatismes vraiment, ce n’était pas le moment! Dès qu’il me voit c’est une litanie sur le temps et ses rhumatismes, je le salue vite et je cours dans les escaliers ou plutôt je m’enfuis par les escaliers, quelle plaie ce concierge, un vrai pot de colle. Une fois dehors j’entre dans ma voiture, je démarre et je me rends compte que je suis sur la réserve, j’avais eu la flemme de faire de l’essence la veille au soir, je m’arrête à une station service pour faire le plein malheureusement leur machine à café est en panne, à ce niveau, je pourrais tuer pour un café. Je quitte la station en grillant la priorité à des policiers dans un véhicule banalisé, ce n’est vraiment pas ma journée, je suis verbalisée, je me retiens de faire des commentaires aux policiers, j’ai tort à cent pour cent.

Je me remets en route quand j’aperçois une enseigne “Maison du Ravioli”, je m’arrête, j’entre et je commande un café, je le savoure mon délicieux liquide, je regarde l’heure, dix heures trente presque l’heure du déjeuner, il est trop tard pour aller travailler, j’allais me faire porter pâle aujourd’hui. Je réfléchis et je demande la carte des raviolis, je choisis le menu numéro cinq, ce serait ma récompense après toutes les galères de la matinée. Je rentre chez moi, mystérieusement il ne se passe rien durant le trajet du retour, juste un petit ennui encore mon concierge dans les escaliers qui veut une fois de plus me parler de sa santé. Je me défile comme dab, je me réfugie enfin chez moi enfermée à double tour; ouf! Je lance mes chaussures à travers la pièce et je m’installe dans mon canapé pour me bâfrer, ce sera le meilleur moment de la journée, j’ouvre la boîte de raviolis, je pousse un cri, ils sont au boeuf …